Archives des expositions

    
Recherche entre artiste, titre, description des expositions


Les expositions où figure D'Antino, Nicola
Diego Cesare. Bèrio
Cette exposition, dont le commissaire est Daria Jorioz, présente au public une sélection de 35 photos en noir et blanc de moyennes et grandes dimensions, réalisées avec une chambre photographique et tirées manuellement sur du papier aux sels d’argent, qui documentent les aspects les plus significatifs du territoire de la Vallée d’Aoste, présentés à travers le thème de la pierre, photographiée du point de vue tant naturel et environnemental qu’historique et anthropologique, par le biais des objets en pierre créés par l’homme au cours de l’histoire. Du Mont-Blanc au gouffre de Pré-Saint-Didier, de la vallée de Cogne à Fontainemore, les clichés exposés nous invitent à entreprendre un voyage fascinant à travers une région située au cœur des Alpes, décrite de façon originale et insolite, grâce au regard professionnel du photographe Diego Cesare. Dans le catalogue, la commissaire de l’exposition, Daria Jorioz, écrit : « En choisissant de faire de la pierre sa clé de lecture pour raconter la Vallée d’Aoste, Diego Cesare nous propose un projet photographique à forte connotation territoriale. Matière qui renferme de complexes valeurs symboliques, la pierre synthétise le concept et l’image mentale du paysage alpin. Ce n’est pas un hasard si Diego Cesare a donné à son projet photographique le nom de Bèrio, « pierre » en francoprovençal : il affirme ainsi ses liens avec sa terre, la Vallée d’Aoste, dans une synthèse verbale qui repose sur sa langue du cœur, celle qui est liée à son enfance et à la figure maternelle et qui souligne la dimension identitaire de cette création, inhérente tant à l’expérience qu’à l’émotion. Ainsi, la photographie n’est plus seulement un document : elle se fait journal, vision subjective et témoignage autographe d’un regard ». Diego Cesare est né à Morgex, en Vallée d’Aoste, où il vit et travaille. Après avoir fait des études artistiques, il devient photographe professionnel en 1985. Il collabore activement avec la Région autonome Vallée d’Aoste, avec différentes agences de publicité et avec des ateliers de graphistes italiens et français. Il est l’auteur de nombreuses publications : Appunti schizzi e metafore in viaggio, Turin 1990 ; 30 anni di autostrada, Turin 1993 ; Destination Europe, Autostrade e mobilità in Valle d’Aosta, 1962-1992, Quart 1993 ; Il restauro della Cappella Pilotti, Turin 1994 ; Acque di sogno, ricchezza della Valle d’Aosta, Quart 2003 ; Segni d’energia, energia dei segni, Quart 2003 ; Riflessi di ferro, Quart 2008. Il collabore avec les revues Bell’Italia, Bell’Europa, Traveller, Class et Cucina italiana. Il a présenté ses créations lors de nombreuses expositions personnelles et collectives dont, notamment : Traverser les Alpes, Commune de Chamonix ; Territorio del Gran Paradiso, Maison Bruil, Introd ; Bell’Italia, Castello Sforzesco, Milan ; I volti i luoghi, Fort de Bard ; Paysages passages, Château de Bosses, Vallée d’Aoste. L’exposition Diego Cesare. Bèrio est assortie d’un catalogue bilingue italien-français, contenant toutes les photos exposées, publié par la Tipografia Valdostana, par les soins de Daria Jorioz, et vendu au prix de 15 euros.

Eglise Saint-Laurent - Aoste
8 Novembre 2019 - 29 Mars 2020

Catalogue
Éloge de la peinture. Roberto Oggiani et Gianni Pedotti
L'Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce que, jeudi 13 juin 2019, à 18 h, aura lieu l’inauguration de l’exposition Éloge de la peinture. Roberto Oggiani et Gianni Pedotti. Cette exposition, dont la commissaire est Daria Jorioz, présente au public une sélection de peintures de deux artistes valdôtains qui ont su interpréter et actualiser, d’une manière personnelle et efficace, l’héritage des mouvements artistiques du XXe siècle, de l’Expressionisme allemand à l’Art informel. L’Assesseur Laurent Viérin souligne que : « Les œuvres picturales de Roberto Oggiani et Gianni Pedotti, exposées à l’Hôtel des États le long d’un parcours de visite aménagé par la structure Expositions, permettront aux visiteurs de découvrir l’art contemporain tel qu’il est interprété par ces deux artistes, qui s’inspirent de certains des courants artistiques les plus importants du XXe siècle ». Roberto Oggiani est né en Argentine. Architecte de profession, il vit et travaille en Vallée d’Aoste. Il mène de front ses études d’architecture et sa passion pour la peinture, qu’il cultive depuis son plus jeune âge. Il perfectionne ses techniques picturales sous la direction de Rolando Robino, à Aoste, ainsi que de Renzo Rigotto et Gabriel Girardi, à Turin. Dans les années 1970, il participe à des concours de peinture et se distingue à Florence et à Viareggio. Sa peinture se rapproche de l’Expressionisme allemand, dont il reprend d’une manière personnelle et contemporaine les enseignements des grands maîtres, à partir d’Ernst Ludwig Kirchner. Il utilise une technique mixte sur des toiles de moyennes et de grandes dimensions, pour offrir une image à mi-chemin entre rêve et réalité, au fort impact visuel. La réalité du monde qui nous entoure est sa principale source d’inspiration, des traditions populaires de la Vallée d’Aoste aux grands maîtres de l’architecture et du design. Gianni Pedotti est né à Aoste et a passé son enfance en Vallée d’Aoste. Il déménage en Sicile, puis à Mantoue et obtient sa licence en médecine à l’Université de Florence. Il exerce pendant plus de trente ans la profession de gynécologue. Il commence à peindre vers l’âge de trente ans. Après une longue pause de plus de vingt ans, pendant laquelle il se consacre exclusivement à la médecine, il renoue avec la peinture et réalise des œuvres d’inspiration informelle. Ses peintures révèlent une affinité avec l’Expressionisme abstrait de Hans Hofmann et d’autres maîtres tels que Adolph Gottlieb et Mark Rothko, qu’il déclare apprécier particulièrement. Ses toiles, très chargées de matière, sont caractérisées par la façon dont il utilise les terres naturelles et par ses associations chromatiques au puissant impact visuel, qui se situent dans le contexte de l’Art informel. L’exposition Éloge de la peinture, dont l’entrée est gratuite, est assortie d’un catalogue bilingue italien-français, richement illustré, par les soins de Daria Jorioz, publié par Silvana Editoriale et vendu sur place au prix de 20 euros. Elle est ouverte du 14 juin au 15 septembre 2019 avec l’horaire suivant : du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h, et fermée le lundi. Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels Structure Expositions : tél. 0165 27 59 37 Salle d’exposition de l’Hôtel des États : 0165 30 05 52 www.regione.vda.it

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
13 Juin 2019 - 15 September 2019

Catalogue
La montagne photographiée, la montagne sculptée
Roberto Andrighetto et Guido Diémoz

L’Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels de la Région autonome Vallée d’Aoste informe que vendredi 24 mai 2019, à 18 h, se tiendra l’inauguration, à l’église Saint-Laurent d’Aoste, de l’exposition La montagne photographiée, la montagne sculptée. Roberto Andrighetto et Guido Diémoz. Cet événement constitue le nouvel épisode d’une série de rendez-vous qui propose au public un dialogue entre un photographe et un sculpteur sur bois, tous deux interprètes de la Vallée d’Aoste et de la réalité alpine. L’exposition, dont le commissaire est Daria Jorioz, place côte à côte les photos naturalistes de Roberto Andrighetto – consacrées aux animaux sauvages capturés par son regard efficace et poétique – et une sélection de grandes sculptures sur bois de noyer de Guido Diémoz, qui racontent avec une remarquable force expressive la tradition paysanne valdôtaine. Roberto Andrighetto vit en Vallée d’Aoste et fréquente depuis toujours la montagne. Fasciné par les animaux qui peuplent l’environnement extrême de la haute altitude, depuis les années 1990, il documente avec son appareil photo le souvenir de ses rencontres avec les lièvres variables, les perdrix, les hermines, les chamois, les bouquetins, les aigles, les gypaètes et de nombreuses autres espèces, poussé par le désir de garder un témoignage tangible des émotions vécues et de faire partager celles-ci. Ses principales publications sur la faune alpine sont : Attimi, un anno con la fauna della Valle d’Aosta, de 2012 et Sguardi, la fotografia e la poesia incontrano la fauna alpina, de 2018, qui contient des poésies d’Umberto Druschovic. Il a collaboré à des livres sur le Parc naturel du Mont-Avic et sur la Vallée du Grand-Saint-Bernard. Ses clichés ont été publiés sur des revues nationales comme Oasis, Bell’Italia et la Rivista della montagna. Guido Diémoz est né à Doues, où il vit et travaille. Il commence à sculpter relativement tard et débute son activité d’artisan du bois en 1977, faisant preuve d’un tempérament original qui l’a conduit à réaliser des œuvres d’une grande vigueur plastique. Au fil des ans, il a participé à de nombreuses éditions de la Foire de Saint-Ours, ainsi que de la Foire de Donnas et a reçu plusieurs prix et distinctions. Ses œuvres sont caractérisées par une grande liberté d’expression et sont liées aux thèmes les plus authentiques de la tradition locale. Dans sa collection « Memorie di cose lontane », la maison d’édition La Selva de Padoue a publié en 2018 le volume La vita in Valle d’Aosta nell’opera di Guido Diémoz, sous la direction de Vincenzo Bixio et Gabriella De Munari. La montagne photographiée, la montagne sculptée. Roberto Andrighetto et Guido Diémoz est assortie d’un catalogue bilingue italien-français, publié par la Tipografia Duc, par les soins de Daria Jorioz, et vendu au prix de 10 euros. L’exposition, dont l’entrée est gratuite, est ouverte jusqu’au 29 septembre 2019 du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h (fermée le lundi). Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels Structure Expositions : tél. 0165 27 537 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Église Saint-Laurent : tél. 0165 238 127 www.regione.vda.it

Eglise Saint-Laurent - Aoste
24 Mai 2019 - 29 September 2019

Brochure
Montagnes résistantes. Vallée d’Aoste et Haute-Savoie
Exposition d'Art contemporain sur la Résistance par le duo CATLAC

L'Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce que, mercredi 24 avril 2019, à 17 h 30, dans la Salle d’exposition de l’Hôtel des États d’Aoste, aura lieu l’inauguration de l’exposition Montagnes résistantes. Vallée d’Aoste et Haute-Savoie. Organisée en collaboration avec l’Institut d’histoire de la Résistance et de la société contemporaine en Vallée d’Aoste, cet évènement est le fruit du travail du duo Catlac, qui réunit le photographe-peintre Thibault Nieudan et la poétesse Fabienne d’Oddaz. Il a pour thème la Résistance durant le conflit de 1939-1945 et présente une série de photographies d’époque de la Vallée d’Aoste et de la Haute-Savoie, réélaborées grâce à l’insertion d’éléments et de paysages d’aujourd’hui et accompagnées d’audioguides proposant les enregistrements de témoignages de partisans qui les illustrent. Il a par ailleurs été décidé de projeter une série d’aquarelles réalisées par Thibault Nieudan, qui s’est inspiré des aspects les plus douloureux de la guerre. L’exposition est assortie d’une brochure renfermant, entre autres, un texte du sénateur Cesare Dujany, récemment disparu et qui en sa qualité de Président de l’Institut, avait appuyé de toute son énergie la réalisation de cette initiative. Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels de la Région autonome Vallée d’Aoste Structure Expositions : tél. 0165 27 59 37 Salle d’exposition de l’Hôtel des États : tél. 0165 30 05 52 www.regione.vda.it

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
24 Avril 2019 - 2 Juin 2019

Catalogue
La montagne photographiée, la montagne sculptée. Stefano Venturini et Ladislao Mastella
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste informe que vendredi 30 novembre 2018, à 18h, à l’Église Saint-Laurent d’Aoste, se tiendra l’inauguration de l’exposition La montagne photographiée, la montagne sculptée. Stefano Venturini et Ladislao Mastella. Ce quatrième rendez-vous s’inscrit dans une série d’expositions qui ont déjà été très appréciées du public et qui associent les œuvres d’un photographe à celles d’un sculpteur local. Cette exposition, dont le commissaire est Daria Jorioz, réunit une sélection de photos de Stefano Venturini, de petites, moyennes et grandes dimensions, en noir et blanc et en couleur, ainsi que de vingt sculptures sur bois signées Ladislao Mastella. Stefano Venturini propose des images, d’un grand impact visuel, qui illustrent la dimension de la montagne en toute saison et qui sont exposées sur différents supports – de la toile à l’aluminium brossé – et selon différentes techniques d’impression. Quant aux sculptures de Ladislao Mastella, elles reprennent les thèmes de la tradition populaire valdôtaine, dont des coqs – drôles, polychromes et de grandes dimensions – et une crèche (2008) d’une remarquable puissance plastique. Ses œuvres sont réalisées dans différentes essences ligneuses, comme le bouleau, le cyprès, le pin cembro, le noyer, l’érable, le buis, le pommier, le frêne, le mélèze ou le sapin. Cette exposition — affirme l’Assesseur Paolo Sammaritani — se veut un hommage à la montagne et à la dimension alpine qui caractérise la Vallée d’Aoste, dont le territoire et la culture représentent une source inépuisable d’inspiration pour ces deux auteurs. Né à Ivrée en 1975, Stefano Venturini est un photographe valdôtain passionné par l’exploration des lieux et des possibilités d’expression. Son amour pour les paysages de la Vallée d’Aoste et sa vocation naturelle pour l’univers de la lumière et des couleurs l’orientent vers la photographie publicitaire et paysagère, les reportages industriels et les catalogues d’art. Membre de Tau Visual depuis 20 ans, il ouvre son studio-photo SteVephoto en 2001 à Aoste et commence à collaborer avec des agences publicitaires et graphiques. Ses clichés illustrent des revues nationales et étrangères comme AD, DOVE ou Bell'Italia. Depuis quelques années, ses photos sont également reproduites, en tirage limité et certifié, en technologie numérique Digigraphie®. Il a réalisé différentes expositions en Vallée d’Aoste et participé à des collectives comme « Art sans frontières », à la Galerie centrale de l’Union des artistes à Saint-Pétersbourg (2014-2015) et « Expo en Vallée d’Aoste » ou, encore « Les excellences du territoire racontées par les langages de la modernité », au Musée archéologique régional d’Aoste (2015). Ladislao Mastella est né à San Bonifacio (Vérone) en 1947. Benjamin de trois frères ébénistes, il fréquente l’école des Salésiens de San Benigno Canavese. À partir de 1959, il travaille pendant trois ans dans le laboratoire du sculpteur Mario Stuffer, originaire du Haut-Adige, associant à la sculpture une intense activité de dessin, qu’il affine en suivant les cours de Rolando Robino à l’École régionale d’art. Il expose pour la première fois à la Foire de Saint-Ours en 1961 et, depuis 1963, a participé à toutes les éditions de cette manifestation. Très actif, Mastella a exposé ses œuvres en Vallée d’Aoste, en Italie et à l’étranger et remporté de nombreux prix et autres distinctions. Il a participé à des expositions collectives en Lombardie, en Toscane, en Émilie Romagne, en Vénétie, en Suisse, en Finlande et en Grande Bretagne. En 2018, il a été fait Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne. « La montagne photographiée, la montagne sculptée. Stefano Venturini et Ladislao Mastella » est assortie d’un catalogue bilingue italien-français, publié par l’Imprimerie valdôtaine, par les soins de Daria Jorioz, et vendu au prix de 10 euros. L’exposition, dont l’entrée est gratuite, est ouverte jusqu’au 24 mars 2019 du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h (fermée le lundi). Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat de l’éducation et de la culture Structure Expositions : tél. 0165 275937 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Église Saint-Laurent : tél. 0165 238127 Internet : www.regione.vda.it

Eglise Saint-Laurent - Aoste
30 Novembre 2018 - 24 Mars 2019

Catalogue
Donato Savin. Le langage de la pierre
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce l’inauguration, vendredi 9 novembre à 18 h, au site mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans d’Aoste, de l’exposition de Donato Savin, « Le langage de la pierre ». Dirigé par Daria Jorioz, l’événement est organisé par la structure « Expositions », en collaboration avec la structure « Patrimoine archéologique » et aménagé dans l’espace qui avait accueilli, en 2017, les œuvres de Marina Torchio regroupées sous le titre Primitivo femmineo. Donato Savin présente ici plus de 40 stèles, la plupart en pierre, ainsi que quelques autres sculptures en bois, en métal et en corne. Sélectionnées avec soin par le sculpteur, essentiellement dans la zone du Grand-Paradis, mais aussi en d’autres endroits de la Valle d’Aoste, ces pierres ont parfois conservé les lichens de diverses couleurs qui les recouvraient, après l’intervention de l’artiste, qui a suivi leur veine naturelle pour les transformer en impressionnantes sculptures totémiques. L’aménagement de l’exposition a été conçu pour présenter, en quelque sorte, un alignement de stèles contemporaines, qui rappelle les alignements de leurs « aînées » placées sur le site de Saint-Martin-de-Corléans depuis la première moitié du troisième millénaire av. J.-C. Comme le fait observer l’assesseur Sammaritani, « cette exposition d’art contemporain s’incrit dans la programmation étudiée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, qui vise à mettre en relation les meilleurs créateurs locaux et le site muséal de Saint-Martin-de-Corléans ». Donato Savin est né en 1959 à Cogne, en Vallée d’Aoste, où il vit toujours avec sa famille et travaille comme garde forestier. Il est encore très jeune lorsqu’il découvre la sculpture, qu’il aborde en autodidacte. Pour réaliser les créations qu’il imagine à partir de simples croquis ou d’ébauches en argile, il privilégie la pierre : le gneiss du Grand-Paradis, le granite, la dolomie, la magnétite de la mine de Cogne, le marbre vert de Runaz, le marbre bardiglio ou d’autres pierres de la Vallée d’Aoste. Tout jeune, il expose ses œuvres à la millénaire Foire de Saint-Ours, expression de la tradition artistique et artisanale de notre région. Il a réalisé des expositions personnelles ou participé à des expositions collectives, tant en Vallée d’Aoste que dans d’autres régions d’Italie ou à l’étranger. En 2017, le Museo della Montagna “Duca degli Abruzzi” de Turin lui a consacré une exposition personnelle. « Le langage de la pierre » est accompagnée d’un catalogue édité par la Typographie Pesando d’Aoste sous la direction de Daria Jorioz, qui comprend des textes de Gianfranco Zidda et Nurye Donatoni et est vendu au prix de 15 euros. Courant janvier 2019, le public se verra proposer des ateliers didactiques organisés par le MAV – Musée de l’Artisanat Valdôtain de tradition (pour tout renseignement et réservation : tél. 0165 76 39 12). La visite de l’exposition est comprise dans le prix du billet d’entrée au site mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans. Exposition ouverte jusqu’au 17 février 2019, du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h ; fermée le lundi. Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat de l’éducation et de la culture Structure Expositions : tél. 0165 27 59 37 Site mégalithique de Saint-Martin-de Corléans : tél. 0165 55 24 20 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Internet : www.regione.vda.it MAV – Musée de l’Artisanat Valdôtain de tradition : tél. 0165 76 39 12

Site archéologique de Saint-Martin-de-Corléans - Aoste
9 Novembre 2018 - 17 Fevrier 2019

Catalogue
La montagne photographiée, la montagne sculptée. Massimo Arcaro et Dante Marquet »
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste informe que jeudi 24 mai, à 18h, sera inaugurée, en l’ancienne église Saint-Laurent d’Aoste, l’exposition « La montagne photographiée, la montagne sculptée - Massimo Arcaro et Dante Marquet ». Cette initiative est la troisième d’une série d’expositions qui mettent en relation les clichés d’un photographe avec les œuvres d’un sculpteur, pour les faire dialoguer dans les salles d’un haut lieu de la culture, en plein cœur d’Aoste. L’exposition, aménagée par Daria Jorioz, propose plus de 20 photographies en couleur de Massimo Arcaro (de 50 cm x 70 cm), ainsi qu’une sélection de sculptures sur bois de Dante Marquet (principalement en noyer, mais aussi en bouleau, en érable, en aulne et en sureau). Les clichés d’Arcaro, dont le sujet central est toujours la Vallée d’Aoste, offrent au public une vision poétique de paysages enneigés, d’animaux ou de fleurs, immortalisés par un photographe qui joue subtilement avec la lumière, comme on peut le voir clairement dans ses macrophotographies, où sa maîtrise parfaite de l’appareil photographique est plus qu’évidente. Les sculptures de Marquet expriment, quant à elles, le profond attachement du sculpteur pour sa terre, à travers des scènes de la vie et du travail des paysans, où l’artiste reproduit les outils agricoles traditionnels avec une grande minutie. Ses œuvres, qui évoquent aussi les légendes populaires, représentent souvent des personnages ou des animaux, mais le public sera également enchanté par les jouets de Marquet, ces tatà qui dénotent un talent créatif et suggestif remarquable. L’Assesseur à l’éducation et à la culture souligne que cette exposition constitue pour Massimo Arcaro comme pour Dante Marquet une véritable reconnaissance institutionnelle, que l’Assessorat est heureux d’attribuer à ces deux artistes passionnés par la Vallée d’Aoste et qui la décrivent avec tant d’authenticité. Massimo Arcaro est né Aoste et sa passion pour la photographie remonte aux années 1980, quand il utilise son appareil photo pour documenter ses activités liées à l’alpinisme. Au fil des années, son intérêt pour la photographie grandit et, suite à l’apparition du numérique, il décide de se consacrer plus particulièrement à la photographie de la nature. Il participe alors à plusieurs concours : en 2012, il se place au second rang absolu du concours « Photographier le parc » organisé par les Parcs nationaux italiens du Grand-Paradis, du Stelvio et des Abruzzes, du Latium et du Molise, ainsi que par le Parc national français de la Vanoise ; en 2014, il gagne le premier prix du concours national Mountain 4 colours, organisé par la Fondation Grand-Paradis ; en 2015, c’est à lui que revient le premier prix de la catégorie « Monde végétal » et le second de la catégorie « Micromonde » ; en 2016, il s’adjuge le deuxième prix de la catégorie Una montagna di fiori, ainsi que celui du 12e concours Animali in scena de la Fondation Grand-Paradis, alors qu’en 2017, il remporte une nouvelle fois le second prix dans la catégorie « Micromonde », consacrée à la macrophotographie. Dante Marquet (Aoste, 1963) découvre le travail du bois grâce à son père, Avio, qui était agriculteur, mais aussi menuisier et sculpteur à Arpuilles. Il expose à la Foire de Saint-Ours d’Aoste depuis 1973 et participe à l’exposition-concours depuis 1981. Ses premières créations sont des masques en écorce de mélèze, de petits coqs et des cornailles. Par la suite, il utilise l’essence de noyer pour sculpter sur bois des personnages occupés par les travaux de la montagne. Les gestes et les outils agricoles représentés par Marquet s’inspirent de son expérience personnelle, ainsi que des légendes et des récits de notre région, qui transmettent la mémoire collective. Parmi les nombreux prix qui lui ont été décernés dans le cadre de la Foire de Saint-Ours, l’on peut citer ses premiers prix de sculpture en 1988, 1989, 1990, 1991 et 1999, ses premiers prix dans la catégorie « Jouets » en 1994, 2010 et 2014, ainsi que ses troisièmes prix dans la catégorie « Outils agricoles » en 2014 et 2016. L’exposition « La montagne photographiée, la montagne sculptée - Massimo Arcaro et Dante Marquet » est assortie d’un catalogue conçu par Daria Jorioz et publié par la Typographie valdôtaine, en vente au prix de 10 euros. L’exposition, dont l’entrée est libre, restera ouverte jusqu’au 9 septembre 2018, de 10h à 13h et de 14h à 18h du mardi au dimanche et sera fermée le lundi. Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat de l’éducation et de la culture Structure Expositions : 0165 275937 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Ancienne église Saint-Laurent : 0165 238127 Site internet : www.regione.vda.it

Eglise Saint-Laurent - Aoste
24 Mai 2018 - 9 September 2018

Guido Reni. La strage degli innocenti
Le massacre des innocents Illustration du Raphaëlisme de Guido Reni
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce l’inauguration, vendredi 12 janvier 2018, à 18 h, au Musée Archéologique Régional d’Aoste – 12, place Pierre-Leonard Roncas, de l’exposition consacrée à un chef-d’œuvre absolu de l’histoire de l’art italienne, « Le massacre des innocents » de Guido Reni (Bologne, 1575-1642). Cette œuvre magistrale qui fait partie des collections de la Pinacoteca nazionale de Bologne, sera en effet la protagoniste d’une exposition-dossier d’une haute teneur scientifique, organisée par les soins de Mario Scalini et Elena Rossoni. C’est en 1611 que Guido Reni a exécuté ce tableau, destiné à la chapelle Berò de l’église San Domenico de Bologne et qui se trouve ici au centre d’un parcours d’exposition structuré, enrichi d’équipements multimédia racontant son histoire. Ce retable est une huile sur toile de grandes dimensions (268 x 170 cm), qui met en valeur l’extraordinaire talent de l’artiste et illustre le dramatique épisode relaté dans l’évangile selon saint Matthieu avec une efficacité expressive inégalée. Dans le cadre de cette exposition, une autre toile sera présentée pour la première fois : il s’agit d’une Testa di Madonna attribuée à Raphaël et conservée aux Gallerie Estensi de Modène. Le public aura donc l’occasion unique d’admirer deux créations extraordinaires, que les commissaires, suivant leur thèse, ont réunies sous le titre « Le Raphaëlisme de Guido Reni ». L’exposition « Le massacre des innocents – Illustration du Raphaëlisme de Guido Reni » sera ouverte tous les jours jusqu’au dimanche 18 février 2018, de 9 h à 19 h. Le coût du billet d’entrée plein tarif est de 6 euros ; tarif réduit : 4 euros, y compris pour les membres du Touring Club Italiano ; 3 euros pour les membres d’Alpitur ; entrée gratuite pour les moins de 18 ans et les élèves. Il est possible d’acheter un billet couplé avec l’exposition "A modo mio. Nespolo tra arte cinema e teatro" au Centre Saint-Bénin d’Aoste, au prix de 10 euros, plein tarif, et de 6 euros, tarif réduit. Les visiteurs pourront aussi acheter sur place le Journal de l’exposition/Giornale della mostra, avec des textes signés Mario Scalini, Elena Rossoni, Daria Jorioz et Anna Pelagotti, au prix de 4 euros. Pour tout renseignement : Région autonome Vallée d’Aoste Assessorat de l’éducation et de la culture Service des expositions : tél. 0039 0165 274401 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Musée Archéologique Régional : tél. 0165 275902 Internet : www.regione.vda.it

Musée archéologique régional - Aoste
12 Janvier 2018 - 18 Fevrier 2018

Catalogue
La montagne photographiée, la montagne sculptée. Davide Camisasca et Marco Joly
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce l’inauguration, vendredi 27 octobre 2017, à 18 h, à l’ancienne église Saint-Laurent d’Aoste, de l’exposition « La montagne photographiée, la montagne sculptée. Davide Camisasca et Marco Joly », dans le cadre de laquelle, pour la seconde fois, les œuvres d’un photographe dialoguent avec celles d’un sculpteur dans ce contexte suggestif au cœur d’Aoste. L’exposition, dont Daria Jorioz est le commissaire, comprend une ample vingtaine de photographies inédites de grandes dimensions, en noir et blanc, entourées d’une sélection de sculptures, essentiellement en noyer. Les clichés de Camisasca sont le fruit d’un intense travail et d’une recherche sur les formes, caractérisée par des atmosphères raréfiées, des lumières tamisées et un blanc total, qui transforme la montagne, de lieu physique qu’elle est, en une dimension intérieure. Les créations de Marco Joly, en bois et en pierre ollaire, racontent quant à elles des scènes de la vie quotidienne, peuplées de paysans, de bergers, d’enfants et de personnes âgées, où l’on redécouvre la dimension communautaire du village. « Davide Camisasca et Marco Joly - commente l’Assesseur Emily Rini – composent un parcours d’exposition intense et poétique, dont je suis certaine qu’il enchantera le public tout au long de l’hiver. Dans le cadre de cette exposition, le dialogue particulièrement réussi de la photographie et de la sculpture offre des suggestions artistiques d’une grande qualité expressive. » Davide Camisasca, qui réside à Gressoney-Saint-Jean depuis 1972, est à la fois guide de haute montagne et photographe professionnel, spécialisé dans le thème de la montagne. Il a réalisé diverses expositions personnelles, à Milan, Genève, Londres, Turin, ainsi que Trente et, à plusieurs reprises, en Vallée d’Aoste. Il est l’auteur de livres photographiques sur le Mont-Blanc, le Grand-Paradis, le Grand-Saint-Bernard et le Mont-Rose. Il a également effectué des recherches photographiques sur le patrimoine paysager et architectural valdôtain et a collaboré avec diverses revues italiennes et étrangères, dont Alp, Dove, Gente Viaggi, Sciare, Pentax Family, Meridiani Montagne, Alpes et Berge. Marco Joly habite Arnad et depuis 1974, il a participé à toutes les éditions de la Foire de Saint-Ours. De nombreuses publications consacrées à la sculpture traditionnelle et à l’artisanat alpin ont présenté des photographies de ses œuvres, comme Arte di tradizione in Valle d’Aosta, édité en 1994, ou le second volume de La collezione IVAT (Institut Valdôtain de l’artisanat typique) de 2007. Joly a remporté le premier prix de la Foire de Saint-Ours en 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993, 1994, 1995, 1998 et 1999. Il s’est aussi adjugé le premier prix de l’Exposition-concours de l’artisanat valdôtain de tradition d’Aoste cinq années de suite, de 1984 à 1988, ainsi qu’en 2004. En 2001, il a reçu le prix « Don Garino » qui récompense la meilleure sculpture à thème religieux. En outre, son nom revient régulièrement dans les revues et les quotidiens nationaux et locaux, comme celui d’un des interprètes les plus intéressants et représentatifs de l’artisanat valdôtain. « La montagne photographiée, la montagne sculptée. Davide Camisasca et Marco Joly » est accompagnée d’un catalogue édité par la Tipografia Valdostana, qui contient les textes de Daria Jorioz et de Pietro Giglio, vendu au prix de 10 euros. L’exposition, dont l’entrée sera libre, restera ouverte jusqu’au 25 février 2018, du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h, fermée le lundi. Pour tout renseignement : Assessorat de l’éducation et de la culture Structure « Expositions » : 0165 275937 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Ancienne église Saint-Laurent : 0165 238127 Internet : www.regione.vda.it

Eglise Saint-Laurent - Aoste
27 Octobre 2017 - 25 Fevrier 2018

PAN DE BOUQUE
Région autonome Vallée d’Aoste Assessorat de l’éducation et de la culture Ufficio Stampa Bureau de presse COMMMUNIQUÉ DE PRESSE Exposition PAN DE BOUQUE Aoste, Salle des expositions de l’Hôtel des États 8, place Chanoux 14 octobre – 19 novembre 2017 Horaire : du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h Fermé le lundi Entrée libre L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce l’inauguration, vendredi 13 octobre 2017, à 18 h, à la salle des expositions de l’Hôtel des États d’Aoste, de Pan de bouque. Fruit de la collaboration entre le Bureau régional ethnologie et linguistique et la structure « Expositions », ce rendez-vous s’insère dans le cadre de la Festa de Lo Pan Ner, organisée par l’Assessorat avec le soutien des communautés locales. Plus de 50 communes de la Vallée d’Aoste cuiront le pain noir traditionnel, préparé par les familles, dans les fours des hameaux et de nombreuses initiatives liées à cette tradition se dérouleront sur tout le territoire. L’exposition Pan de bouque, dont le commissaire est Daria Jorioz, présente une sélection d’œuvres de sculpteurs locaux qui interprètent le thème de la panification traditionnelle en Vallée d’Aoste. Gianfranco Anzola, Lea Bérard, Silvano Ferretti, Marco Joly, Ladislao Mastella, Giorgio Perin Riz, Dorino Ouvrier et Bobo Pernettaz contribuent ainsi, chacun à sa manière, à raconter notre univers paysan avec efficacité et authenticité. Un tableau de Giuseppe Tecco anticipe l’exposition qui sera organisée l’année prochaine et où des peintres, des dessinateurs et des graphistes qui illustreront à leur tour Lo Pan ner. L’exposition, dont l’entrée est gratuite, est ouverte jusqu’au dimanche 19 novembre 2017, du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h (fermée le lundi). Pour tout renseignement : Région autonome Vallée d’Aoste, Assessorat de l’éducation et de la culture Structure « Expositions » Tél. : 0165 275937 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Internet : www.regione.vda.it Salle des expositions de l’Hôtel des États Tél. : 0165 300552 BREL (Bureau Régional Ethnologie et Linguistique) Tél. : 0165 43386-363540 0932 em

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
13 Octobre 2017 - 19 Novembre 2017

Catalogue
TRACES - Biens culturels en Vallée d’Aoste. Photographies de Pier Francesco Grizi et de Fabio Dibello
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce l’inauguration vendredi 6 octobre 2017, à 18 h, au Musée Archéologique Régional d’Aoste, de l’exposition photographique Traces - Biens culturels en Vallée d’Aoste de la documentation à la valorisation. Les clichés exposés sont signés Pier Francesco Grizi et l’exposition comporte également une section consacrée à l’enceinte romaine d’Aoste illustrée par des photographies de Fabio Dibello. Il s’agit d’une réflexion sur le thème des biens culturels et architecturaux en Vallée d’Aoste, conçue par Daria Jorioz. La recherche photographique part de la ville d’Aoste et s’élargit en suivant les « traces » de l’extraordinaire patrimoine culturel qui jalonne tout le territoire régional. Trente photos grand format inédites de Pier Francesco Grizi, réalisées avec la technologie HDR, composent un parcours d’exposition au fort impact visuel et qui éveille une puissante émotion. Délibérément prises par mauvais temps, pour que la lumière soit plus douce et diffuse, et souvent sans présence humaine, les photographies s’écartent ici de la démarche purement documentaire pour s’orienter plutôt vers la valorisation et proposent au public des vues inhabituelles et alternatives, dans le cadre du parcours d’un auteur qui souligne le lien entre les constructions humaines et le milieu ambiant. Du Théâtre romain d’Aoste à Pont-d’Ael ou du château de Cly à celui de Verrès, le visiteur est invité à redécouvrir le patrimoine culturel valdôtain. Quant aux 16 clichés du photographe Fabio Dibello, ils proposent un dialogue entre les murs romains d’Aoste et le tissu urbain contemporain : une sorte de périple personnel de l’auteur, qui nous invite à réfléchir sur ce qu’est la ville, du point de vue non seulement historique ou architectural, mais aussi anthropologique, sociologique et culturel. « Traces » – Biens culturels en Vallée d’Aoste est réalisée par la structure « Exposition » en collaboration avec la structure « Patrimoine archéologique » de la Surintendance régionale des activités et des biens culturels. La délégation d’Aoste du FAI est le partenaire institutionnel de cette initiative. L’exposition est assortie d’un catalogue richement illustré contenant des textes signés Alessandra Armirotti, Roberto Domaine, Maria Cristina Fazari, Daria Jorioz et Gabriele Sartorio. Édité par Musumeci Editore, il est vendu au prix de 15 euros. L’exposition, dont l’entrée est gratuite, est ouverte jusqu’au dimanche 7 janvier 2018, du mardi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h et fermée le lundi. Pour tout renseignement : Région autonome Vallée d’Aoste, Assessorat de l’éducation et de la culture Structure Expositions Tél. 0165 27 59 37 Courriel : u-mostre@regione.vda.it www.regione.vda.it Musée Archéologique Régional Tél. : 0165 27 59 02 Courriel : u-mostre@regione.vda.it www.regione.vda.it

Musée archéologique régional - Aoste
6 Octobre 2017 - 7 Janvier 2018

Catalogo
Marco Jaccond Carte di identità. Ricapitolazione
L'Assessorato Istruzione e Cultura comunica che, venerdì 28 luglio 2017, alle ore 18, presso il Castello Gamba di Châtillon, sarà inaugurata la mostra personale dell’artista valdostano Marco Jaccond Carte di identità. Ricapitolazione. Il progetto espositivo si propone come una rassegna di opere su carta realizzate in due diversi periodi di ricerca legati tra loro da un’ideale “ricapitolazione”. Si tratta di narrazioni minime che possono aprirsi (svelarsi) o richiudersi (celarsi) in un gioco di limiti fissati dal bianco fogliame di un album memoriale e identitario. L’esposizione illustra la ricerca espressiva di uno degli artisti valdostani più interessanti, presente nel percorso permanente del Castello Gamba con l’opera Finzioni del 1990. Marco Jaccond inizia la sua ricerca artistica, improntata alla rilettura del linguaggio delle avanguardie storiche, nel 1976. Più avanti mette a punto un codice espressivo dove domina un gusto calligrafico valorizzato dai supporti cartacei utilizzati. Dagli anni Novanta l’artista realizza una serie di cicli pittorici fortemente connessi agli influssi letterari. L’artista presenta oggi una mostra personale di grande fascino, che dall’ingresso del Castello Gamba di Châtillon si sviluppa fino ai suggestivi spazi espositivi dell’altana. L'esposizione, accompagnata da un catalogo edito dalla Tipografia Duc, posto in vendita al prezzo di 5,00 euro e contenente un testo critico del filosofo Maurizio Ferraris, resterà aperta fino al 5 novembre 2017 con i seguenti orari: luglio – settembre dalle ore 13 alle ore 19; ottobre – novembre dalle ore 13 alle ore 19 (dal giovedì alla domenica - chiuso dal lunedì al mercoledì) Ingresso alla Pinacoteca e alla mostra intero € 5,00 ridotto € 3,00 ridotto 6-18 anni € 2,00 Per informazioni: Castello Gamba, località Crêt-de-Breil, 11024 Châtillon info.castellogamba@regione.vda.it tel. 0166 563252 www.castellogamba.vda.it

Castello Gamba. Art moderne et contemporain Vallée d'Aoste - Châtillon
28 Juillet 2017 - 5 Novembre 2017

Catalogue
Exposition La montagne photographiée, la montagne sculptée. Gianni Masi et Dorino Ouvrier
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste communique que l’exposition La montagne photographiée, la montagne sculptée. Gianni Masi et Dorino Ouvrier sera inaugurée ce vendredi 5 mai 2017, à 18h00, en l’Église Saint-Laurent d’Aoste. C’est la première d’une série d’expositions mettant en comparaison les œuvres d’un photographe et celles d’un sculpteur, qui dialogueront dans l’espace suggestif de l’Église Saint-Laurent. Organisée sous la direction de Daria Jorioz, cette exposition est consacrée au thème de la montagne et elle comprend 40 photographies de Gianni Masi, en noir et blanc ainsi qu’en couleur, prises au cours de cinquante ans d’activité, et plus de 30 sculptures de Dorino Ouvrier, réalisées entre 1982 et 2016. Le paysage de montagne et les personnages du monde paysan sont interprétés par deux artistes qui possèdent chacun son propre style, mais qui ont en commun le lien profond avec la Vallée d’Aoste, comme cela se dégage de leurs œuvres. Né à Turin le 27 février 1936, Gianni Masi s’est établi en Vallée d’Aoste à partir de 1962. C’est dans notre région qu’il a commencé à s’intéresser à la photographie, représentant les personnes qu’il croisait lors de ses randonnées en montagne, ainsi que les magnifiques paysages valdôtains. En 1968, il a remporté le premier prix dans le cadre du concours de photo en noir et blanc « En Vallée d’Aoste », organisé par l’Office du Tourisme. En plus de la photo, il a réalisé et présenté dans plusieurs communes de la Région quelques vidéos, notamment, en 2015, deux vidéos suggestives sur la Vallée d’Aoste et sur la Foire de Saint-Ours, projetées dans la salle de la Bibliothèque régionale d’Aoste. Dorino Ouvrier est né en Vallée d’Aoste, à Cogne, en 1948. Sculpteur d’une grande qualité expressive, le bois est son matériau d’élection, mais il a également réalisé d’importantes fontes en bronze et en acier. Artiste très connu et apprécié en Vallée d’Aoste, mais également ailleurs, il a participé pendant plusieurs années à la Foire de Saint-Ours d’Aoste, où il a obtenu de nombreux prix et récompenses, et il a exposé ses œuvres en Italie et à l’étranger. Sa sculpture monumentale Les accordéonistes trône à côté des Portes prétoriennes, à Aoste, alors que l’un de ses panneaux est exposé dans la collection permanente du Musée de la montagne « Duc des Abruzzes » de Turin. En 1983, à l’occasion de la venue du Président de la République Sandro Pertini en Vallée d’Aoste, il lui a donné une sculpture en acier intitulée La Libération et, en 1986, il a offert un ciboire en bois sculpté au pape Jean-Paul II. Dorino Ouvrier a ouvert un atelier à Cogne, où il expose ses œuvres et organise des expositions temporaires d’autres artistes. L’exposition La montagne photographiée, la montagne sculptée. Gianni Masi et Dorino Ouvrier est accompagnée d’un catalogue édité par l’Imprimerie Valdôtaine, qui contient les textes de Daria Jorioz et de Enrico Martinet, en vente au siège de l’exposition au prix de 10 euros. L’entrée est libre et l’exposition restera ouverte jusqu’au 10 septembre 2017, avec les horaires suivants : du mardi au dimanche, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00 (fermé le lundi). Pour tout renseignement complémentaire : Assessorat de l’éducation et de la culture Expositions : tél. 00 39 0165 275937 e-mail : u-mostre@regione.vda.it Église Saint-Laurent : tél. 00 39 0165 238127 www.regione.vda.it

Eglise Saint-Laurent - Aoste
5 Mai 2017 - 10 September 2017

Catalogi
Edward Burtynsky. L’homme et la terre
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste informe que ce vendredi 28 avril 2017, à 18h, au Centre Saint-Bénin d’Aoste, se tiendra l’inauguration de l’exposition « Edward Burtynsky. L’homme et la terre ». Edward Burtynsky est connu pour être l’un des photographes canadiens les plus appréciés : ses clichés extraordinaires sont inclus dans les collections des plus importants musées du monde entier, dont la National Gallery of Canada, la Bibliothèque Nationale de France, à Paris, ainsi que le Museum of Modern Art et le Musée Guggenheim de New York. Par ses photographies d’une incroyable qualité esthétique, cet artiste de renommée internationale illustre avec talent la relation étroite et délicate qui unit l’homme à son environnement. Loin d’adopter une attitude ouvertement militante, il ne propose pas de théories prêtes à l’emploi, mais suggère plutôt un nouvel angle d’observation, qui permet de constater à quel point la relation homme-environnement est fortement ambivalente. Les commissaires de cette exposition, Enrica Viganò et Daria Jorioz, nous proposent donc 30 clichés en couleur et en grand format représentant des paysages immenses des États-Unis, du Bangladesh, de l’Italie, de la Chine, de l’Australie et du Portugal, photographiés avec une technique élaborée qui donne aux images une rare force picturale. Burtynsky, qui est né en 1955 à St. Catharines, dans l’Ontario, a obtenu un diplôme d’arts graphiques au Ryerson Polytechnic University, puis une licence en arts graphiques au Niagara College. Ses œuvres sont présentées dans des expositions personnelles et collectives à travers le Canada, les États-Unis, l’Europe et l’Asie. En sa qualité d’enseignant d’art photographique, il a donné des cours et des conférences à la National Gallery of Canada, à la Bibliothèque du Congrès de Washington DC, à la George Eastman House de Rochester, au Centre Canadien d’Architecture de Montréal, à l’Art Gallery of Ontario, à la TED, à l’Idea City et à la Ryerson University. Ses photographies sont publiées chaque année par de nombreux périodiques et, notamment, par « Canadian Art », « Art in America », « The Smithsonian Magazine », « Harper’s Magazine », « Flash Art », « Blind Spot », « Art Forum », « Saturday Night », « National Geographic » et le « New York Times ». Au nombre des récompenses qui lui ont été attribuées figurent le prix TED, le prix Dialogue de l’Humanité aux Rencontres d’Arles, le prix Roloff Beny Book et le prix Rogers Best Canadian Film. Il est membre du conseil d’administration de CONTACT, le festival international de la photographie de Toronto, et de la galerie du Ryerson Image Centre. Nommé au grade d’officier de l’Ordre du Canada en 2006, il a reçu six doctorats honoris causa. L’exposition est richement illustrée par un catalogue bilingue français-italien publié chez Admira Edizioni et disponible dans les salles d’exposition au prix spécial de 26 euros. Le coût du billet d’entrée s’élève à 6 euros (plein tarif) ; à 4 euros pour les tarifs réduits et les membres du Touring Club Italiano et à 3 euros pour les membres d’Alpitur. L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans et les classes des écoles. Il est possible d’acheter un billet couplé avec l’exposition « Giovanni Segantini et les peintres de la montagne » ouverte jusqu’au 24 septembre 2017 au Musée Archéologique Régional d’Aoste, au prix de 10 euros, plein tarif, et de 6 euros, tarif réduit. Pour tout renseignement : Région autonome Vallée d’Aoste Assessorat de l’éducation et de la culture Expositions : tél. 0165 275937 Courriel : u-mostre@regione.vda.it Centre Saint-Benin : tél. 0165 272687 u-mostre@regione.vda.it www.regione.vda.it

Centre Saint-Bénin - Aoste
28 Avril 2017 - 1 Octobre 2017

Catalogue
Giovanni Segantini et les peintres de la montagne
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce que l’exposition Giovanni Segantini et les peintres de la montagne sera inaugurée vendredi 7 avril 2016, à 18h, au Musée Archéologique Régional d’Aoste. Cette exposition, conçue par Filippo Timo et Daniela Magnetti, propose un parcours structuré axé sur l’expérience picturale de Giovanni Segantini, l’un des représentants les plus illustres du Divisionnisme, qui a choisi la montagne comme sujet privilégié et l’a interprétée de manière personnelle et innovante, aussi bien en termes de style que de poétique. La sélection d’œuvres présentées ici, qui privilégie les artistes italiens et les peintures relatives à l’arc alpin, identifie et suggère l’un des multiples parcours possibles inhérents à la peinture de montagne de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. À côté des œuvres de Giovanni Segantini, qui appartiennent à une période précise de l’expérience artistique du peintre, à savoir les années de sa jeunesse dans la Brianza, sont exposées les créations de plus de cinquante autres artistes, à partir de Vittore Grubicy, Emilio Longoni, Baldassarre Longoni, Carlo Fornara, Giuseppe Pellizza da Volpedo, Lorenzo Delleani, Cesare Maggi, Leonardo Roda, Italo Mus, jusqu’à Fortunato Depero. Les œuvres de ces maîtres sont associées à des tableaux réalisés par au moins trois générations d’artistes qui, même s’ils n’ont pas tous connu une grande notoriété, ont su instaurer un dialogue avec ces célèbres chefs de file, participant ainsi à l’écriture d’une page importante de l’histoire de l’art italien. Dans le cadre du grand domaine thématique de la peinture de montagne, les différentes œuvres ont divisées en sept sections, en plus de celle qui est consacrée à Segantini et présente la magnifique huile sur toile La raccolta dei bozzoli (1882-1883) : les vues estivales, les scènes de vie champêtre, les paysages anthropisés, les souvenirs alpins, les lacs, les couchers de soleil et les vues nocturnes, ainsi que les grandes étendues enneigées. À celles-ci s’ajoute une section dédiée à Italo Mus, le peintre valdôtain le plus connu et apprécié du XXe siècle, en cette année qui marque le cinquantenaire de sa disparition. L’exposition Giovanni Segantini et les peintres de montagne est assortie d’un catalogue richement illustré, qui propose des textes écrits par Annie-Paule Quinsac, Filippo Timo, Daria Jorioz, Daniela Magnetti, Marco Albino Ferrari, Maurizio Scudiero, Luca Minella et Beatrice Buscaroli. Il est publié par Skira et vendu au prix de 36 euros. L’exposition sera ouverte tous les jours, de 9h à 19h. jusqu’au dimanche 24 septembre 2017. Le coût du billet d’entrée plein tarif s’élève à 6 euros, à 4 euros pour les tarifs réduits et les membres du Touring Club Italiano et à 3 euros pour les membres d’Alpitur. L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans et les classes des écoles. Il est possible d’acheter un billet couplé avec l’exposition Edward Burtynsky. L’uomo e la terra - qui sera ouverte du 29 avril au 1er octobre 2017, au centre Saint-Bénin d’Aoste - au prix de 10 euros, plein tarif, et de 6 euros, tarif réduit. Pour tout renseignement : Région autonome Vallée d’Aoste Assessorat de l’éducation et de la culture Expositions Tél. 0165 275937, Courriel : u-mostre@regione.vda.it www.regione.vda.it Musée archéologique régional Tél. : 0165 275902 www.regione.vda.it

Musée archéologique régional - Aoste
7 Avril 2017 - 24 September 2017

Jean-Claude Chincheré. Beirut e i rifugiati siriani in Libano
L'Assessorato dell’istruzione e cultura della Regione autonoma Valle d’Aosta comunica che mercoledì 1° giugno, alle ore 18, nella sede espositiva Hôtel des États, in piazza Chanoux ad Aosta, sarà inaugurata la mostra fotografica Jean-Claude Chincheré. Beirut e i rifugiati siriani in Libano. L’esposizione, a cura di Daria Jorioz, propone una selezione di 35 scatti, a colori e in bianco e nero, che documentano il lavoro del giovane fotografo freelance valdostano, dedicato alla complessa realtà di Beirut e focalizzato sul contesto sociale dei rifugiati siriani in Libano, con particolare attenzione alla situazione dei bambini, i più indifesi nelle zone di conflitto. Come sottolinea la curatrice nel catalogo, in questo progetto d’esordio, Chincheré sembra aver assimilato con naturalezza alcuni nodi cruciali della cultura visiva del Novecento, facendo riferimento ai grandi maestri della fotografia, di cui ha assimilato i riferimenti iconici rielaborandoli in maniera personale. L’autore esordiente ha saputo guardare con umiltà, ma anche con un forte impulso ad apprendere e comprendere, alla lezione di autori quali Gabriele Basilico, Robert Frank e del libanese Fouad Elkoury, prima di avvicinarsi alla stratificata realtà dell’area medio-orientale. Il reportage, che costituisce la sua tesi di laurea del corso di Nuove tecnologie per l’arte all’Accademia Albertina di Torino, denota una notevole maturità, considerati i soli ventitré anni di età dell’autore, facendo presagire interessanti sviluppi futuri.

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
1 Juin 2016 - 2 Octobre 2016

Catalogue
Leonard Freed. Io amo l’Italia
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste communique l’inauguration, vendredi 20 mai 2016, à 18 h, au Centre Saint-Bénin d’Aoste, de l’exposition Leonard Freed. Io amo l’Italia, une riche collection de photos prises par l’artiste américain dans différentes localités italiennes de la moitié du XXe siècle au début du XXIe. Proposée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, l’exposition est organisée par Enrica Viganò, en collaboration avec les Leonard Freed Archives, et présente au public cent photos - vintage et modern print – qui composent une sorte de journal des plus de quarante-cinq séjours du photographe américain en Italie, un pays avec lequel il entretint une relation que lui-même définit « une histoire d’amour ». Confirmant son engagement à soutenir la proposition culturelle du territoire par un événement fascinant, l’Assessorat régional poursuit son offre d’approfondissement de la culture photographique, après les expositions de grands noms de la photo du XXe siècle, notamment celles qu’il a consacrées à André Villers (2008), Mario De Biasi (2012), Elliott Erwitt (2012), Pepi Merisio (2013) et Gian Paolo Barbieri (2014).

Centre Saint-Bénin - Aoste
20 Mai 2016 - 20 September 2016

Catalogue
Au fil de l’eau. L’homme, l'eau et le territoire en Vallée d'Aoste entre XIXe et XXe siècle
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste annonce que mardi 19 avril 2016, à 18h, aura lieu l’inauguration au Musée Archéologique Régional d’Aoste, de l’exposition photographique Au fil de l’eau. L'homme, l'eau et le territoire en Vallée d'Aoste entre XIXe et XXe siècle. Née de la collaboration entre la structure Expositions et le Bureau régional ethnologie et linguistique, elle propose une soixantaine de clichés signés par certains des plus célèbres photographes valdôtains de notre passé récent, tels que Jules Brocherel, Émile Bionaz, René Willien ou Grat Éloi Ronc, pour n’en citer que quelques-uns. Sélectionnées à partir des tirages photographiques réalisés pour différentes expositions passées, comme Rus et barrages (2001) et L’eau apprivoisée (2003), ces images sont complétées par des photographies ici présentées pour la première fois au public et qui illustrent le thème de l’eau, entendue tant comme obstacle à surmonter que comme ressource à exploiter. Elles témoignent aussi à la fois de ses multiples usages et de la relation étroite qui lie l’homme au territoire de la Vallée d’Aoste. L'exposition est assortie d’un catalogue bilingue italien-français, publié par la Typographie Valdôtaine et vendu sur place au prix de 10 euros.Pour tout renseignement : Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste Tél. 0039 0165 275902 et 274401 Internet : www.regione.vda.it Courriel : u-mostre@regione.vda.it

Musée archéologique régional - Aoste
19 Avril 2016 - 29 Mai 2016

Catalogo
Sandro Chia. Les guerriers de Xi’an
L’exposition d’Aoste, dont le commissariat est assuré par Daria Jorioz et Enzo Di Martino, est centrée sur les mythiques Guerriers de Xi’an qui montent la garde au mausolée de l’empereur Qin Shi Huang (259-210 av. J.-C.). Découverts en 1974, ces guerriers, considérés aujourd’hui comme la huitième merveille du monde, étaient peints à l’origine de couleurs vives. Le musée de Xi’an a réalisé des copies parfaites des originaux, dans le même matériau et sans couleurs. Ces figures intemporelles sont ranimées par le geste artistique de Sandro Chia, qui a créé une petite armée de sculptures polychromes. Le résultat, extraordinaire, vient de la rencontre entre un artiste international majeur et les protagonistes d’une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps. Sandro Chia a peint en effet quelques guerriers avec ses motifs formels, en s’en appropriant virtuellement et en les faisant ainsi devenir ses « opere fatte ad arte ». Au Centre Saint-Bénin seront exposés neuf grands Guerriers, un Cheval et six petites Têtes, sur lesquels Chia a déposé son geste pictural, selon une opération « picassienne » d’appropriation. L’artiste florentin a en effet été défini comme « nomade et désinvolte » à cause de sa capacité d’alimenter son monde créatif en puisant à des sources différentes et en parvenant à personnaliser les caractéristiques formelles de son style. Dix techniques mixtes dédiées à l’armée en terre cuite, un groupe de grands monotypes et une sélection d’œuvres graphiques complètent l’exposition d’Aoste. Le tout forme une exposition fascinante, qui se propose d’offrir aux visiteurs une représentation exhaustive du monde imaginatif complexe et poétique de Chia. Link video youtube: https://youtu.be/pEppwmPC3j8

Centre Saint-Bénin - Aoste
5 Décembre 2015 - 8 Mai 2016

Catalogue
L’aquarelle aujourd’hui
L’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste a inauguré jeudi 30 juillet 2015 dans l’église Saint-Laurent d’Aoste ll’exposition L’Aquarelle aujourd’hui, qui fait le point sur l’état des connaissances concernant l’aquarelle contemporaine en présentant les œuvres de six maîtres internationaux et de l’aquarelliste Pasqualino Fracasso. Les artistes présents à l’exposition sont Ali Abbas Syed, Chien Chung Wei, Janine Gallizia, Jeannie McGuire, David Poxon, Stanislaw Zoladz et Pasqualino Fracasso. Les œuvres de ces aquarellistes, qui viennent de pays et de cultures assez éloignés les uns des autres comme l’Australie, la Belgique, Taiwan, la Suède, le Pakistan, les États-Unis, documentent la vitalité et l’actualité d’une technique picturale souvent considérée, à tort, comme un art mineur. Trente-cinq œuvres de sujets différents qui vont du paysage à la nature morte, des portraits aux vues urbaines, sont proposées au public, cinq pour chaque artiste, dans cette exposition collective qui peut être considérée comme la première en son genre en Europe, et aussi une première en Italie pour certains de ces aquarellistes.

Eglise Saint-Laurent - Aoste
30 Juillet 2015 - 25 Octobre 2015

Catalogo
Davide Camisasca. Lost in Japan.
Vendredi 19 juin prochain, dans la salle de l’Hôtel des États d’Aoste, a été inauguré l’exposition photographique Davide Camisasca. Lost in Japan. L’événement retrace le voyage effectué au Japon en octobre 2012 par le photographe valdôtain Davide Camisasca. Ce reportage d’une grande valeur anthropologique documente la culture, la vie quotidienne et l’environnement du Japon, en présentant des villes et des lieux particulièrement intéressants comme Tokyo, Kyoto, Koyasan, Takayama, Kanazawa et les Alpes japonaises. Organisée par Daria Jorioz, l’exposition photographique, propose au public une synthèse de cet ample reportage – qui se compose de plus de trois cents images – grâce à une sélection de trente-huit tirages couleurs en grand format et de haute qualité, qui composent un portrait intense et authentique du Japon contemporain. Si, d’une part, le projet photographique Lost in Japan a conservé le caractère documentaire propre au reportage – il suffit de penser au cliché du Tokyo Dome qui illustre l’immense passion des Japonais pour le baseball – de l’autre, le travail de Camisasca semble décidément s’inscrire dans la lignée de la photographie de rue la plus authentique.

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
19 Juin 2015 - 27 September 2015

Catalogue
Métonymie
Vendredi 6 mars prochain, à 18h, dans la salle de l’Hôtel des États d’Aoste, aura lieu l’inauguration de L’exposition Metonimia-Ménonymie, un projet photographique de Samuel Giudice et Fabrizio Falcomatà, avec la collaboration de Nico Barbieri. Conçu comme une performance artistique sur le thème du portrait, ce projet présente au public les clichés réalisés dans l’atelier photographique des deux auteurs en l’espace d’une même journée, le 14 mai 2014, dans le cadre de l’expérimentation d’un système d’éclairage à LED, qui permet au sujet photographié de se déplacer librement dans un espace délimité pendant une durée d’environ 5 minutes. Ont participé à cet événement, qui n’avait été annoncé que sur les réseaux sociaux, une semaine auparavant, plus de 40 personnes qui se sont fait photographier avec, sur leur visage, une marque, un signe ou un symbole les représentant. L’exposition est le fruit de cette séance photographique et offre une image dynamique de la société contemporaine, avec des implications non seulement artistiques et esthétiques, mais aussi sociologiques, psychologiques et anthropologiques. Tirées en noir et blanc, ces photographies se caractérisent par leur intensité expressive et révèlent une ample gamme de sentiments, allant de la sérénité à la mélancolie, du doute au défi et de la spontanéité amusée à l’inquiétude.

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
6 Mars 2015 - 24 Mai 2015

Catalogue
Alessandro Mendini. Empathies. Un voyage de Proust à Cattelan
Le Centre Saint-Bénin d’Aoste propose l’exposition Alessandro Mendini. Empathies. Un voyage de Proust à Cattelan, en hommage à cet architecte et designer milanais, qui est l’un des plus célèbres architectes internationaux. Préparée par Alberto Fiz, cette exposition est organisée par l’Assessorat en collaboration avec l’Atelier Mendini, qui a imaginé un aménagement spectaculaire et surprenant, composé d’une série de structures verticales multicolores, semblables à des paravents, disposées dans la nef centrale de l’ancienne église, de manière à changer radicalement la perception de cet espace et son utilisation.

Centre Saint-Bénin - Aoste
12 Décembre 2014 - 26 Avril 2015

Univers Depero
La saison d'hiver des expositions en Vallée d'Aoste aura parmi ses protagonistes Fortunato Depero, l'une des figures les plus importantes du vingtième siècle, qui a été en mesure d'offrir une vision de l'art encore très pertinent à nos jours. Sa complexité est décrite dans l'exposition" Univers Depero" qui se tiendra au Musée Archéologique Régional d’ Aoste du 13 décembre 2013 au 11 mai 2014.

Musée archéologique régional - Aoste
13 Décembre 2013 - 11 Mai 2014

Federico Ashton
Ce premier rendez-vous est consacréà un tableau de Federico Ashton, L'Arco di Augusto ad Aosta, une acquisition faite en 2005. Cette œuvre est du plus haut intérêt, du fait que notre chef-lieu régional est rarement représenté par la peinture figurative du XIXe siècle, bien que de nombreux dessins lui aient été consacrés à cette même époque. Peintre de la montagne, surtout lié au Val d’Ossola où il vécut et travailla durant les dernières décennies du XIXe siècle, Federico Ashton (1836-1904) illustre bien l’intérêt pour le « vrai » qui se manifeste vers la moitié de ce siècle, sans toutefois renoncer totalement aux principes de la composition, à la beauté académique et à un langage pictural particulièrement raffiné.

Castello Gamba. Art moderne et contemporain Vallée d'Aoste - Châtillon
6 Décembre 2013 - 26 Janvier 2014

Catalogue
Roberto Priod. La forme du sens
L'exposition «La forme du sens" de l’artiste valdôtain Roberto Priod, organisée par le Conseil régional de la Vallée d'Aoste et par l’Assessorat régional de l'éducation et la culture, présente une sélection d'œuvres de l'artiste allant de 1998 à 2013. L'exposition décrit et facilite la lecture de la récente production artistique de l'artiste né à Aoste, qui vit et travaille entre Aoste et Milan, où il mène des recherches dans le domaine des arts et de l'enseignement en tant que professeur de sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Brera.

Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
16 Novembre 2013 - 28 Fevrier 2014

Catalogue
Sportfolio. Esport de noutra tera
Photographies de Nadia Camposaragna

Consacrée aux sports traditionnels en Vallée d’Aoste, cette exposition propose au public une sélection de quarante-neuf photographies en couleurs de Nadia Camposaragna, imprimées sur grand format, réalisées de 2010 à nos jours sur les terrains où l’on joue au fiolet, à la rebatta, au tsan et au palet. Plusieurs images sont également dédiées au jeu de la mourre. Les photographies exposées, à la force expressive remarquable, représentent principalement des joueurs de tous les âges, des différentes disciplines, posant seuls et en pied. La section introductive de l’exposition comprend aussi une série d’images consacrées aux actions de jeu.

Espace Porta Decumana - Aoste
10 Novembre 2012 - 2 Mars 2013

Davide Camisasca. Glace et Glaciers
L’exposition, organisée par l’Assessorat, présentera au public parisien vingt clichés réalisés par l’artiste entre 2008 et 2012 : une exploration inédite des glaciers par un photographe dont la virtuosité amène à regarder d’une autre façon le spectacle de la nature. Les montagnes de la Vallée d’Aoste et le territoire du Mont-Rose, en particulier, deviennent les protagonistes absolus de cette recherche photographique, dont la qualité des images souligne encore la grandeur silencieuse et la puissance de ce patrimoine naturel extraordinaire.

Maison du Val d'Aoste - Paris (F)
25 Septembre 2012 - 13 Janvier 2013

Andrea Alborno. Mont-Blanc
Par ses clichés, ce photographe illustre les aspects du Mont-Blanc qui ne sont pas liés à l’alpinisme. Ce massif, situé sur la ligne de partage des eaux de trois pays, devient ainsi une sorte d’icône dépouillée de la plupart des référence aux entreprises sportives ou aux images de cartes postales ordinaires. Du fait de sa position géographique au cœur de l’Europe et de sa place dans l’inconscient collectif, le Mont-Blanc représente un symbole très fort. Dans les photos d’Andrea Alborno, il devient une sorte de toile de fond, presque en trompe-l’œil, de la vie quotidienne de ceux qui vivent et travaillent sur les territoires qui l’entourent, mais il est aussi la destination rêvée et idéalisée des touristes et randonneurs attirés par les grands scénarios alpins.

Écuries du Fort de Bard. Bard - Bard
14 Septembre 2012 - 14 Octobre 2012

Catalogo
Wassily Kandinsky. L’art abstrait entre l’Italie et la France
Après l’exposition consacrée à Paul Klee, réalisée à Aoste en 2011, celle-ci crée une continuité dans le projet scientifique du calendrier des expositions, puisque Kandinsky et Klee, qui ont partagé l’expérience du Bauhaus, sont deux des artistes clés de la recherche abstraite du XXe siècle. Cette exposition, centrée sur la période mature de l’art abstrait de Kandinsky, a été conçue par Alberto Fiz et par la Fondazione Mazzotta de Milan. Son parcours de visite propose au public plus de cinquante œuvres : des peintures, des techniques mixtes et des gravures. Une attention particulière est consacrée aux années parisiennes, de 1934 à 1944, durant lesquelles Kandinsky inventa un nouveau langage artistique en intervenant directement sur les formes géométriques.

Musée archéologique régional - Aoste
26 Mai 2012 - 21 Octobre 2012

Giorgio De Chirico. Le labyrinthe des rêves et des idées
Cette exposition, consacrée à l’un des créateurs les plus intéressants de l’histoire de l’art dans l’Italie du XXe siècle, est née du désir de rendre hommage à Giorgio de Chirico, un artiste de premier plan qui a su attirer l’attention du monde en proposant une peinture dont l’étonnante force d’expression tenait à une nouvelle façon d’observer la tradition. Le parcours proposé fait ressortir la passion de Giorgio de Chirico pour le monde antique, qui constitua pour lui une source d’inspiration incomparable, au niveau tant des formes que des contenus. Le commissaire scientifique de cet événement est Jacqueline Munck, qui avait déjà dirigé l’exposition consacrée à De Chirico en 2009, au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Centre Saint-Bénin - Aoste
28 Avril 2012 - 30 September 2012

Catalogue
Mario De Biasi. Un mondo di Baci
Photographies des années cinquante à nos jours

La mostra presenta al pubblico una selezione di quarantotto scatti del celebre fotoreporter di “Epoca”, tutti dedicati al tema del bacio e databili a partire dagli anni cinquanta, realizzati in tutto il mondo, dall’Italia alla Francia, dal Brasile agli Stati Uniti. I baci protagonisti delle foto sono attimi di vita che De Biasi ha colto, nel corso della sua straordinaria carriera, in città quali New York e Rio, passando per Milano, Firenze, Parigi, Vienna, Londra.

Espace Porta Decumana - Aoste
15 Fevrier 2012 - 26 Mai 2012

Catalogue
Centre Saint-Bénin - Aoste
26 Novembre 2011 - 11 Mars 2012

Catalogue
Espace Porta Decumana - Aoste
22 Juillet 2011 - 15 Octobre 2011

Catalogue
Écuries du Fort de Bard. Bard - Bard
9 Juillet 2011 - 21 Août 2011

Catalogue
Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
22 Avril 2011 - 21 Août 2011

Catalogue
Espace Porta Decumana - Aoste
25 Mars 2011 - 2 Juillet 2011

Catalogue
Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
26 Fevrier 2011 - 10 Avril 2011

Catalogue
Eglise Saint-Laurent - Aoste
13 Novembre 2010 - 13 Fevrier 2011

Catalogue
Maison du Val d'Aoste - Paris (F)
30 Septembre 2010 - 15 Janvier 2011

Catalogue
Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
5 Septembre 2010 - 6 Fevrier 2011

Catalogue
Eglise Saint-Laurent - Aoste
10 Juillet 2010 - 24 Octobre 2010
Orario:09:30-12:30 / 14:30-18:30

Catalogue
Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
23 Mai 2010 - 22 Août 2010

Catalogue
Centre Saint-Bénin - Aoste
29 Novembre 2009 - 2 Mai 2010

Catalogue
Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
8 Novembre 2009 - 14 Fevrier 2010


Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
27 Mars 2009 - 5 Juillet 2009


Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
31 Octobre 2008 - 8 Fevrier 2009


Museo Archeologico Regionale-Criptoportico forense-Teatro Romano - Aoste
20 Juin 2008 - 26 Octobre 2008


Salle des expositions de l’Hôtel des Etats - Aoste
7 Juin 2008 - 5 Octobre 2008


Espace Porta Decumana - Aoste
5 Juin 2008 - 28 September 2008


Espace Porta Decumana - Aoste
27 Octobre 2007 - 2 Fevrier 2008


Eglise Saint-Laurent - Aoste
1 Décembre 2006 - 18 Mars 2007


Centre Saint-Bénin - Aoste
24 Novembre 2006 - 15 Avril 2007


Espace Porta Decumana - Aoste
22 Septembre 2006 - 4 Fevrier 2007


- Aoste
24 Juin 2006 - 15 Octobre 2006


Espace Porta Decumana - Aoste
10 Mars 2006 - 30 Avril 2006


Musée archéologique régional - Aoste
2 Décembre 2005 - 7 Mai 2006


Centre Saint-Bénin - Aoste
26 Novembre 2005 - 23 Avril 2006


Espace Porta Decumana - Aoste
4 Novembre 2005 - 4 Mars 2006


Espace Porta Decumana - Aoste
16 Juillet 2005 - 15 Octobre 2005


Musée archéologique régional - Aoste
1 Juin 2005 - 23 Octobre 2005


Centre Saint-Bénin - Aoste
14 Mai 2005 - 25 September 2005


Espace Porta Decumana - Aoste
25 Fevrier 2005 - 12 Mai 2005


Centre Saint-Bénin - Aoste
18 Décembre 2004 - 3 Avril 2005


Espace Porta Decumana - Aoste
14 Mai 2004 - 19 September 2004


Eglise Saint-Laurent - Aoste
8 Avril 2004 - 11 Juillet 2004


Centre Saint-Bénin - Aoste
2 Avril 2004 - 31 Octobre 2004


Centre Saint-Bénin - Aoste
19 Décembre 2003 - 21 Mars 2004


Eglise Saint-Laurent - Aoste
13 Décembre 2003 - 28 Mars 2004


Musée archéologique régional - Aoste
6 Décembre 2003 - 13 Avril 2004


Espace Porta Decumana - Aoste
24 Octobre 2003 - 18 Janvier 2004


Espace Porta Decumana - Aoste
12 Juillet 2003 - 12 Octobre 2003


Eglise Saint-Laurent - Aoste
28 Juin 2003 - 21 September 2003


Musée archéologique régional - Aoste
21 Juin 2003 - 26 Octobre 2003


Tour Fromage. Aoste - Aoste
1 Juin 2003 - 16 Juillet 2003

AFRO
Lavoratori in miniera
Musée archéologique régional - Aoste
27 Mai 2003 - 8 Juin 2003


Tour Fromage. Aoste - Aoste
21 Mars 2003 - 1 Mai 2003


Espace Porta Decumana - Aoste
29 Janvier 2003 - 30 Mars 2003


Tour Fromage. Aoste - Aoste
24 Janvier 2003 - 16 Mars 2003


Musée archéologique régional - Aoste
21 Décembre 2002 - 13 Mai 2003


Tour Fromage. Aoste - Aoste
23 Novembre 2002 - 12 Janvier 2003


Espace Porta Decumana - Aoste
19 Octobre 2002 - 12 Janvier 2003


Tour Fromage. Aoste - Aoste
6 Octobre 2002 - 17 Novembre 2002


Tour Fromage. Aoste - Aoste
12 Juillet 2002 - 29 September 2002


Centre Saint-Bénin - Aoste
21 Juin 2002 - 3 Novembre 2002


Musée archéologique régional - Aoste
14 Juin 2002 - 27 Octobre 2002


Eglise Saint-Laurent - Aoste
7 Juin 2002 - 13 Octobre 2002


Espace Porta Decumana - Aoste
12 Janvier 2002 - 31 Mars 2002


Musée archéologique régional - Aoste
14 Décembre 2001 - 7 Avril 2002


Centre Saint-Bénin - Aoste
7 Décembre 2001 - 14 Avril 2002


Musée archéologique régional - Aoste
7 Juillet 2001 - 7 Octobre 2001


- Aoste
6 Juillet 2001 - 30 September 2001


Musée archéologique régional - Aoste
30 Juin 2001 - 14 Octobre 2001


- Aoste
28 Juin 2001 - 15 Octobre 2001


Tour du Lépreux. Aoste - Aoste
25 Mai 2001 - 1 Juillet 2001


Musée archéologique régional - Aoste
7 Décembre 2000 - 16 Mars 2001


Musée archéologique régional - Aoste
7 Décembre 2000 - 16 Avril 2001


Tour du Lépreux. Aoste - Aoste
1 Décembre 2000 - 7 Janvier 2001


Eglise Saint-Laurent - Aoste
27 Juillet 2000 - 8 Octobre 2000


Centre Saint-Bénin - Aoste
15 Juillet 2000 - 8 Octobre 2000


Centre Saint-Bénin - Aoste
15 Juillet 2000 - 8 Octobre 2000


Musée archéologique régional - Aoste
8 Juillet 2000 - 8 Octobre 2000


Musée archéologique régional - Aoste
13 Mai 2000 - 25 Juin 2000


Tour Fromage. Aoste - Aoste
6 Mai 2000 - 28 Mai 2000


Musée archéologique régional - Aoste
4 Décembre 1999 - 25 Avril 2000


Tour Fromage. Aoste - Aoste
16 Octobre 1999 - 8 Décembre 1999


Musée archéologique régional - Aoste
10 Juillet 1999 - 10 Octobre 1999


Musée archéologique régional - Aoste
10 Juillet 1999 - 10 Octobre 1999


- Aoste
3 Juillet 1999 - 19 September 1999


Musée archéologique régional - Aoste
17 Décembre 1998 - 11 Avril 1999


Centre Saint-Bénin - Aoste
12 Décembre 1998 - 5 Avril 1999


Centre Saint-Bénin - Aoste
16 Juillet 1998 - 4 Octobre 1998


Musée archéologique régional - Aoste
11 Juillet 1998 - 18 Octobre 1998


Tour Fromage. Aoste - Aoste
9 Mai 1998 - 5 Juillet 1998


Musée archéologique régional - Aoste
7 Mai 1998 - 5 Juillet 1998


Musée archéologique régional - Aoste
13 Décembre 1997 - 26 Avril 1998


Musée archéologique régional - Aoste
24 Avril 1997 - 12 Octobre 1997




Retour en haut