Le Fort

Après la régression du glacier Balté, qui avait modelé les profils doux et arrondis du fond de la basse Vallée d’Aoste, l’action érosive puissante des eaux de la Doire Baltée est parvenue, au fil des millénaires, à creuser une gorge profonde dans la roche. La morphologie du paysage joue un rôle déterminant dans l’histoire et elle a fait de Bard l’un des points stratégiques les plus importants de la Vallée d’Aoste. Vu la position privilégiée de ce bourg, Otton de Bard y fait construire un château pour imposer un droit de passage aux voyageurs et aux caravanes qui doivent obligatoirement passer dans la gorge en contre-bas. En 1242, Amédée IV fortifie le château. Celui-ci prend ainsi un rôle de défense suite à l’importance toujours croissante de la forteresse. C’est pour ces raisons que le Fort a toujours été convoité au fil des siècles.

Au début du XIXe, l’ancien fort plusieurs fois remanié est assiégé par les troupes napoléoniennes arrivées par le col du Grand-Saint-Bernard. Le Fort résiste pendant 16 longues journées, ralentissant ainsi la marche de l’armée française vers l’Italie, mais il ne parvient pas à en empêcher le passage, devenu légendaire. Nuitamment, la route est couverte de foin et de fumier et les roues des chars et des canons sont revêtues de paille pour étouffer le bruit. Napoléon le démolit pour faire oublier complètement l’humiliation qu’il y a subie et pour éviter l’accusation d’avoir été imprévoyant. le Fort est rebâti en 1830 par les Piémontais (la reconstruction dure dix ans). Il est aujourd’hui pratiquement inchangé. C’est l’un des exemples d’architecture militaire les plus importants du XIXe siècle.

Ce Fort appartient à la Région autonome de la Vallée d’Aoste depuis 1990. Il a fait l’objet d’un grand projet de restauration visant à le réutiliser pour des activités liées à la culture et à l’information. Il abritera, en outre, un point de renseignements doté des technologies multimédias les plus modernes, qui présentera l’environnement, le tourisme, l’art et la production de la région tout entière. Cette initiative rendra au Fort son ancien rôle de « porte » de la Vallée d’Aoste. 

Géosites



Retour en haut