La Reine Marguerite à Gressoney

En 1883, le baron Luigi Beck Peccoz fit construire la villa où Marguerite de Savoie aurait séjourné de 1889 à 1904. L'inscription en vers que l'on peut voir dans le hall a été dictée par Josué Carducci et rappelle la présence de la Reine dans la demeure qui prit le nom de "Villa Margherita":

Le soleil te caresse de ses rayons / Les roses ornent tes murs / Ô ma villa chérie / Que n'eusses-tu l'honneur convoité/ D'héberger entre tes murs / La Reine d'Italie Marguerite.

Une dépendance spéciale abritait le musée de famille, inauguré en 1913 et actuellement remis en état. Villa Margherita fut achetée par la Commune de Gressoney-Saint-Jean en 1968 et destinée au siège de l'Hôtel de Ville, des bureaux postaux et du Syndicat d'Initiative.

La résidence de chasse des Beck Peccoz construite en 1803 à Staffal (Gressoney-la-Trinité), lieu d'origine de la famille qui s'est transférée par la suite en Bavière, servit de camp de base pour de nombreuses ascensions, habitude qui s'interrompit tragiquement en 1894 avec la mort du baron Luigi, frappé d'un infarctus sur le glacier du Grenz pendant la traversée de Gressoney à Zermatt. Dès lors, la Reine ne voulut plus jamais monter sur le mont Rose se limitant à des promenades aux alentours de Gressoney.

 



Retour en haut