6 - 2010

Editoriale / Éditorial

 
Recentemente l’Autorità di Gestione del Programma di Sviluppo Rurale 2007-2013, operante presso il Dipartimento agricoltura, è stata convocata a Bruxelles dalla Commissione europea per l’annuale incontro bilaterale previsto dai regolamenti comunitari. Gli argomenti trattati hanno riguardato l’avanzamento e l’esecuzione finanziaria del PSR sul bilancio comunitario al 31 dicembre 2010, le prospettive future e le eventuali modifiche al Programma.
Nel corso dell’incontro la delegazione del nostro Assessorato ha esposto i risultati conseguiti dal Programma, durante il quale sono stati erogati contributi cofinanziati per un ammontare di oltre quaranta milioni di euro. Si tratta di una performance ottimale, che consente di evitare il rischio del cosiddetto “disimpegno automatico”, cioè il recupero, da parte dell’Unione europea, della quota del Fondo europeo agricolo per lo sviluppo rurale (Feasr) che risultasse non spesa dopo due anni dall’assegnazione.
Nel frattempo prosegue, anzi si intensifica, a livello comunitario e nazionale, il dibattito sul possibile futuro della PAC (politica agricola comune) al termine dell’attuale periodo di programmazione. Sono personalmente impegnato, a fianco di rappresentanti di altre Regioni dell’arco alpino italiane e straniere, affinché le politiche agricole future tengano in massima considerazione le problematiche e le necessità dell’agricoltura di montagna.
In occasione dell’uscita dell’ultimo numero di quest’anno dell’Informatore Agricolo, desidero porgere a tutti i lettori del nostro giornale sinceri auguri di Buone Feste e di un prospero e sereno 2011.

Giuseppe Isabellon
Assessore all’Agricoltura e Risorse naturali

Assessore

Récemment, l’autorité de gestion du programme de développement rural 2007-2013 qui œuvre au sein du Département de l’agriculture, a été convoquée à Bruxelles par la Commission européenne pour la réunion bilatérale annuelle prévue par les règlements communautaires. Les sujets traités à cette occasion ont porté sur l’avancement et l’exécution financière du Plan de développement rural sur le budget communautaire au 31 décembre 2010, sur les perspectives futures et sur les éventuelles modifications du programme.
Au cours de cette réunion, la délégation de notre Assessorat a exposé les résultats du programme, durant lequel des aides cofinancées ont été octroyée pour un montant de plus de 40 000 000 d’euros. Il s’agit d’un excellent résultat qui permet d’éviter le risque du « désengagement automatique », c’est-à-dire de la récupération par l’Union européenne de la part du Fonds européen agricole pour le développement rural FEADER qui n’avait pas été dépensée dans les deux ans suivant son octroi.
Par ailleurs, le débat sur l’avenir possible de la PAC au terme de la période actuelle de programmation se poursuit et s’intensifie, tant à l’échelon communautaire que national. Je m’engage personnellement, aux côtés de représentants d’autres régions italiennes et étrangères de l’arc alpin, afin que les futures politiques agricoles tiennent compte le plus possible des problèmes et des besoins de l’agriculture de montagne.
Avec la publication du dernier numéro de l’Informateur agricole de l’année 2010, je souhaite aux lecteurs de notre journal de joyeuses fêtes de Noël, ainsi qu’une très heureuse année 2011.

Giuseppe Isabellon
Assesseur à l’agriculture et aux ressources naturelles
Pagina a cura dell'Assessorato dell'Agricoltura e Risorse Naturali © 2021 Regione Autonoma Valle d'Aosta
Condizioni di utilizzo | Crediti | Contatti | Segnala un errore