Crédit

Au cours de la première partie de 2019, l’activité économique en Vallée d’Aoste a encore modérément augmenté, surtout grâce aux services. Dans le secteur du tourisme, notamment, au cours des huit premiers mois de l’année, tant les arrivées que les nuitées ont légèrement augmenté : un fait principalement dû à la dynamique favorable de la composante italienne.

 

Dans le domaine de l’industrie, par contre, l’activité productive s’est affaiblie, surtout à cause de l’aggravation de la situation des secteurs des composants automobiles et de la métallurgie ; ce dernier a souffert du ralentissement de la demande étrangère. Dans le secteur du bâtiment, le rythme d’activité est resté faible.

 

Durant les six premiers mois de 2019, la croissance de l’emploi s’est poursuivie. Cette tendance positive a concerné tant les travailleurs indépendants que les salariés. Et pour ce qui est de ces derniers, la progression a concerné surtout le travail sous contrat à durée indéterminée.

Face à une augmentation globale de l’offre de travail, le taux de chômage est resté substantiellement stable.

 

Pendant le premier semestre, la diminution des prêts au secteur privé non financier a progressé, sous l’influence du ralentissement de la dynamique du crédit aux entreprises.

 

Les financements aux familles, au contraire, ont continué à augmenter au même rythme que l’année précédente. Le taux de détérioration du crédit a légèrement baissé ; la diminution du niveau de risque a concerné tant les prêts aux entreprises que ceux aux familles.

 

Les dépôts bancaires ont encore diminués, du fait de la nouvelle réduction de ceux des entreprises, face à une augmentation de ceux des familles. La valeur des titres déposés par ces dernières dans le système bancaire a encore baissé.

 

 



Retour en haut